Mots-clefs

una moglie scocciata antique 72

Une femme (1977)

J’ai relu
dans ces poésies d’amours renvoyés
le râle subtil
le fatigant chemin pour comprendre
et penser. Dans ces vers,
je traînais tel un opiniâtre, éternellement déçu
collectionneur de petites morts ;
ma petite vie
y prenait le goût de l’ennui,
de l’étincelante complaisante envoûtante
élégance d’un corps inutile,
la saveur trompeuse
d’étreintes vues dans des films d’amour,
de l’amour des paroles d’amour,
des paroles éloignées de la sagesse
loin de la force et du courage.

Je collectionnais mes gestes et les tiens
comme autant de coups de sape
impatients de détruire
la galerie noire
ce placenta rose
qui était l’étroite prison
de l’adolescence
de l’insécurité
de la souriante et pourtant
inquiétante photo de famille.

J’ai revu ton visage
en pose, ta figure nue
s’apprêter, craintive, aux assauts ;
j’ai touché de la main
(et de mon entière mémoire)
l’obstination de nos âmes mouillées,
l’odeur de la couverture
le silence de la lumière glissante
par la fenêtre.

Je te voulais, te cherchais, t’aimais,
mais te sous-évaluais
mais te surévaluais.
J’étais aux exordes
de ma désespérée recherche de prises
dans notre silence tendu,
prétexte pour mon agressivité
se ruant (en couple
avec une imperceptible
pulsion de mort) contre
les murs du foyer sans îles.

J’ai relu ces histoires :
toujours, sur les rails de chaque train
mon veston s’accrochait à la nuit
et j’accrochais mon regard
aux champs aux poteaux aux maisons.
Je comprenais par éclairs
que je n’existais pas,
que toi non plus tu n’existais.
Peut-être nous manquait-il le courage
de suivre humblement le destin de nos corps.

J’ai relu
mes incapacités :
c’était juste hier.
Je ne m’aimais pas, en rien
je ne m’engageais
sérieusement
et jamais je n’ai su t’aimer
ô longue, tendre, affectueuse, inexplicable peau de femme.

Giovanni Merloni

écrit ou proposé par : Giovanni Merloni. Première publication et Dernière modification 27  janvier 2013

TEXTE ORIGINAL EN ITALIEN : http://wp.me/p343bA-5L

CE BLOG EST SOUS LICENCE CREATIVE COMMONS

Licence Creative Commons

Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 non transposé.