Mots-clefs

001_avant de te rencontrer_BN tagliato giovane 740

Avant de te rencontrer

Avant de te rencontrer

j’avais encore besoin de tout :
d’une véritable compagne
d’un engagement qui me corresponde
d’une satisfaction quelconque
j’avais cherché tout cela
dans les paroles
dans les proverbes,
dans les calembours,
dans les mots croisés,
dans les dictons
dans les chansons

en faisant pourtant confusion
entre réalité et fiction
entre ironie et dérision

jusqu’à plonger dans le délire

j’avais alors cherché
mon équilibre hors de moi,
chez les autres. Tôt ou tard
on me répondait :
« on ne seconde pas tes vices !
Ici, tu ne trouves pas des complices,
nous ne sommes pas tes nourrices
ni tes marraines ni tes prémices »,
tandis que moi, je ne cherchais pas
de mère postiche ni de délices
ni de feux d’artifice

j’avais essayé de me sauver
dans la solitude
de longues promenades
de courses en vélo
en me laissant aller à la dérive
comme une feuille dans le vent.
Rentrant chez moi
je ne trouvais que moi
rien que ma gueule solitaire
mon corps en retrait.

Avant de te rencontrer
je me trouvais ennuyeux
je ne me supportais pas

pour sortir de ce trou vicieux
je me répétais la ritournelle
de mes nécessités :
aider, être aidé aussi
me rendre utile
pour être aimé
comprendre
pour être compris
être libre
en me gardant honnête aussi
bien sûr.

Depuis que je te connais
et que te fréquente, je ne cesse
de te dire des mots solennels
de te proposer une vie engagée
travaillant ensemble
découvrant ensemble
le sens d’une union solitaire
parmi les autres
l’importance de faire quelque chose
avant de mourir…

Mais je le sais bien
tu m’as voulu, tu t’es jetée
dans ce puits sans lune
aboutissant dans une grotte grise
sans eau
juste pour mes défauts,
rien que pour cette identité floue
incohérente, farfelue
rebelle.

Je retrouve avec toi
la confiance dans le hasard
des paroles, des silences
de l’envie de tout faire
de rien faire, avec toi
je ne donne de l’importance
qu’à l’existence.

Et je me défais, avec répugnance,
de tout ce qui se passait
avant notre connaissance.

Giovanni Merloni

TEXTE ORIGINAL EN ITALIEN :

Cette poésie est protégée par le ©Copyright, tout comme les autres documents (textes et images) publiés sur ce blog.