Mots-clefs

041_guérir_740

Giovanni Merloni, 1991-2013

(revenir à la liste du « Train de l’esprit »)

Guérir (1997)

Un.
Lézarder, boire, vous reposer
cesser de vagabonder, laisser le corps
s’endormir parmi des voix aimées
manger, attendre
essayer de comprendre
essayer de guérir;
entrouvrir les yeux, vers le soleil
déverrouiller
la porte secrète du cœur:
sortir sans attendre
voyager sans traîner
aller sans revenir
rencontrer de baraques de chaux et de bois
de prés à dessiner
d’albums que vous remplirez d’histoires
et garderez
pour vous-même.

Deux.
Cacher votre sourire,
briser l’enclos
des murs assiégés
par une sortie élégante et sournoise
feignant une grimace de douleur.

Trois.
Briser le petit nuage sombre.
La tête soulevée
(en larges brassées)
sortir dans la mer
en quête d’une plage verte
où le corps se perd
où l’esprit se retrouve
et petit à petit
l’écheveau se dévide.
Envoyer des cartes postales
depuis votre île secrète :
« Bonjour à tous. Je vais bien.»

Giovanni Merloni

De « Il treno della mente » (« Le train de l’esprit »), Edizioni dell’Oleandro, Rome 2000 —  ISBN 88-86600-77-1

écrit ou proposé par : Giovanni Merloni. Première publication et Dernière modification 15  février 2013

TEXTE ORIGINAL EN ITALIEN : http://wp.me/p343bA-96

CE BLOG EST SOUS LICENCE CREATIVE COMMONS

Licence Creative Commons

Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 non transposé.