Mots-clefs

001_1973 Gio_Merloni-Gen 180

La vie c’est un drôle de jeu (mai 1975)

La vie c’est un drôle de jeu
la vie c’est comme à l’école
il faut savoir rester
au premier
au deuxième, au troisième rang.

La vie est ta vie
ta taille
tes hanches
ton corps et le mien.

L’idéologie héroïque
c’est un jeu décadent,
le cynisme est spartiate,
le bonheur
c’est une peine à négocier
en échange d’une peine mineure.

Le bonheur
tombe à l’improviste
comme la douleur.

Il faut être bien prêts
à payer tout cela.

La vie est une prison
une enceinte, un huis clos
ou alors un horizon
changeant de couleur
de temps en temps.

Pour celui qui flâne
à l’aventure, s’exposant
au danger au dehors
de l’enceinte,
il n’y aura personne
protégeant ses arrières.

La vie n’accepte pas
des frères Bandiera
la vie accepte
ceux qui s’acceptent.

La vie c’est une révolution
mais chaque révolution
dans la vie
reproduit le pouvoir
l’hypocrisie
l’ambiguïté
la faiblesse
le vide.

La vie c’est une partie à poker
où va gagner celui qui vit le moins
sachant observer
les autres
ainsi qu’esquiver les avalanches
les idées reçues.

Il n’y a pas de place pour l’optimisme
ni pour le pessimisme non plus
il n’y a pas de place pour l’exagération :
chacun doit rester à sa place
dans son enceinte
dans son petit effort
quotidien
dans son petit Vietnam…

Giovanni Merloni

TEXTE ORIGINAL EN ITALIEN

Cette poésie est protégée par le ©Copyright, tout comme les autres documents (textes et images) publiés sur ce blog.