Mots-clefs

Mes chers lecteurs,
Je viens de terminer un premier rangement de mon recueil de 32 poésies rassemblées sous le nom de Stella qui est aussi son mot-clé.
Avec la liste de ces poèmes, je propose ci-dessous, à nouveau, la dernière poésie, Cet après-midi où je perdis mon stylo, que je n’avais pas publié en italien. En fait, le travail sur le texte original ayant ici et là transformé sensiblement la poésie d’origine, j’ai forcément dû retravailler aussi le texte en français, tout en gardant les inévitables différences.
Giovanni Merloni

000_strana 001 bis 180

Cet après-midi où je perdis mon stylo

Je suis tombé amoureux
dans un morne pré rugueux.

Ce fut à cet instant
que nous devînmes amants,
toute écriture interrompant,
contrits, nous enveloppant
dans un voile inexistant
violet, jaune, transparent.

Combien de temps la terre
dut-elle subir la guerre
de mes paumes gelées
dans tes bras tout enflammés !

Ô combien de fois
tes caresses en émoi
m’ont-elles conté une fable
s’échouant sur ce pré minable ?

Combien de jours
en attendant tes retours
ou comblant ma crédence
vidée par ton absence
des remords de cette roue
parmi les flaques et la boue
lors de mes vides tourniquets
ayant ton ombre à mon coté !

Combien de mois et d’années
de maux au coeur et d’anxiétés
quand tu n’étais que mon linceul
et que j’étais seul… seul ?

Sans toi, rien que de la peine
si je repense à cette scène
cinématographique
ou je perdis mon stylo
anachronique…

Giovanni Merloni

Cette poésie est protégée par le ©Copyright, tout comme toutes les autres poésies publiées sur ce blog. 

TEXTE EN ITALIEN