Mots-clefs

051_una nuvola e tu dentro 740

Giovanni Merloni, 1963

Un nuage te cache 

Un nuage. Là-dedans,
les sabots à la main
entourée de fleurs éteintes,
tu souriais auprès d’escaliers
aux marches transparentes.

Puis la couche de terre,
le dos plat de l’oubli.

De la profondeur d’une trappe d’herbe
tu remontais péniblement,
défaite, hurlant
mon nom comme une faute.

Un rayon de soleil,
un arrêt de bus.
J’écarte le rideau
de mon gratte-ciel.
Tu regardes en haut,
myope, voisine et lointaine.
Je te poursuis
avec le vent, et tout le poids
de l’asphalte, des enseignes
des bancs publics
et te parle longuement,
parce que je sais que toi
tu ne m’entends pas :
près de toi je ne suis pas sincère.

Giovanni Merloni

TEXTE ORIGINAL EN ITALIEN 

Cette poésie est protégée par le ©Copyright, tout comme les autres documents (textes et images) publiés sur ce blog.