Mots-clés

, , ,

000_d_480

Dans les années cinquante, en Italie, la rentrée scolaire tombait toujours le 1er octobre.

001_1 octobre 180Devoir à Domicile : « Désinvolture et Délinquance de Don Giovanni. Décryptez et, si nécessaire, Démystifiez ce Diabolique Deus ex machina de la Démesure où Demeure D’ailleurs un Décalage entre le De profundis et le Diapason d’une Danse Débridée. »

002_sogno di don giovanni 180 antique

Après la Dictée du Devoir le Déluge.

Dès le Début du Dimanche Dernier, je Demeure assez Détourné par la Disparition de la voyelle E, à laquelle je n’ai peut-être pas Dédié assez d’attention. Donc, en Débarquant dans les Délices Douces-amères du « D », je ne sais pas, tout D’un coup, me Débrouiller.

Et je me Découvre Démuni et presque Dément Devant le Devoir ci-Dessus, D’ailleurs très Difficile à Développer. Un Devoir qui Défie toute Dévotion Due à la Douce patrie d’Antoine Doinel.

Dérangé par toutes ces Devinettes, j’essaie Donc de me Dérober au Devoir du Devoir, en m’allongeant sur un Divan du Dortoir : « Dorénavant et Désormais, je Dormirai jusqu’à Demain », je me dis, le Dos renversé contre le Dossier du lit.

003_don giovanni scene I e II 180 antique

Tout D’abord, je ne réussis pas à me Détendre. Depuis, Dopé par une Double Dose de Doliprane, je plonge dans le Délire Douillet de Discours à la Dérive se mêlant au sommeil…

Derrière les Dolmens, au-Delà du Domaine des Ducs de Bretagne, je Devine des figures… et D’emblée, par un Divin Déclic, une véritable Déesse, Diane je dirais, Démarre une Danse Dangereuse sur le Dos ou la pointe de mon Doigt, en y Dessinant Dessus le Dôme d’un invisible Domicile Doré.

Déjà, par ses gestes Dignes et Délicats, la Danseuse au généreux Décolleté me fait bien entendre qu’elle va m’entraîner dans une Dangereuse Dérive de Douleur et même de Désespoir.

Désemparé, je poursuis son Dessin, en Descendant au Dedans d’un petit Donjon, unique construction qui tienne Debout, située à l’orée d’un Domaine Dont la plupart des Défenses ont été Désormais Détruites.

004_commendatore def 180

« Qui êtes-vous ? »

Déguisée en Demoiselle en Deuil mon guide Déclare : « Je suis Donna Anna, une pauvre Douce Demoiselle ayant eu (quel Dommage !) un Destin Difficile. J’avais rencontré Don Giovanni juste avant que mon père puisse me Donner en épouse à Don Ottavio… »

« Pouvez-vous me Dévoiler quelques Détails sur la personnalité Double… oh, pardon, trouble, de ce Démon nommé Don Giovanni ? »

« Décrire l’âge D’or ou le Déclin de Don Giovanni ce n’est pas Drôle du tout… » me répond-elle, avant d’entamer, la voix Désarçonnée, tout en Dodelinant de la tête, la Description des nombreux Délits que ce monstre Damné a commis…

005-don giovanni 83 180

Tandis que Donna Anna chante, je Dors d’un sommeil léger. « Et vous ? » D’autres silhouettes, Déambulant sur le Damier, pointent leurs Doigts vers mon Divan. « Croient-ils que c’est moi Don Giovanni ? » Du coup, je voudrais noter sur le Dos de la main gauche mes Doutes, qui se Doublent au fur et à mesure que Donna Anna devient Donna Elvira ou Don Ottavio ou même le serviteur Dévoué de Don Giovanni jaillissant de temps en temps, comme un Diablotin, derrière le Damas du rideau…

Dérangée et presque Débile, Donna Elvira s’écrie : « Dov’è ? Dov’è ? Où s’est-il caché ? », tandis que Don Ottavio, grinçant des Dents, chante : « Depuis sa paix Descend la mienne… ».

En fait les Deux Dames, Debout près du Débarcadère, semblent Dédramatiser plutôt que Déblatérer contre les Délits de Don Giovanni, tandis que les hommes Dupés se Débrouillent très bien dans leurs vaines Démonstrations contraires.

006_là ci darem la mano Iphoto 180 antique

« Est-ce que vous pouvez m’aider à remplir mon Dossier ? Je peux vous payer, bien sûr ! »

« Je suis Désolé, me répond le serviteur Dévoué, mais nous Devons décliner votre offre Démesurée car Dans notre Dictionnaire plein de Dictons et Définitions Détaillées nous ne pouvons Discerner, à ce sujet, que Douleur et Désinvolture. Prenons pour exemple ce vieux Disque microsillon : Direction, Karl Böhm. Don Giovanni y Défile ou bien il y glisse tout en répétant ce que Lorenzo Da Ponte lui laisse Déclamer avant le fatidique Dîner où son Destin Dramatique se Dénouera au milieu de Décors très Dignes. Voyez-vous, tout se répète à l’infini. Et pourtant il est insaisissable comme un Daim… »

007_don giovanni scene III e IV 180 antique

« Damné à me charger des Débarras les plus Durs, Délégué dans des Devoirs assez Drôles », poursuivit le serviteur Dévoué « j’ai Dû Décrire dans un long Dossier les Démarches Diaboliques de ce Dragon vert se Détachant comme une ombre Délicieuse derrière les Dentelles des Dormeuses… Ô Destin d’un Dessinateur de Débandades d’hommes Désabusés ainsi que de Déceptions de Dames Domptées ! Ô Dessin Dada du Dos d’une Dame Déshabillée par un Diable Déguisé en Destin Débonnaire et Doux… Ô Dépouilles du violon D’Ingres ! »

Pause Décisive du serviteur Dévoué, qui reprend Délicatement : « D’ailleurs, mon patron et Despote est aussi un homme assez banal, comme moi, ainsi que tous les autres Damoiseaux et Demoiselles de son entourage. Dans les anciens ou modernes Diaphragmes des appareils photo — tout comme dans les Dessins de Daumier, David ou Delacroix — des Défroques animées Défilent par milliers en passerelle sans jamais nous Dire s’ils ont été invités ou pas aux somptueux dîners de Don Giovanni… »

008_diana 180

À l’arrêt du Disque, seul et Déçu, je Dure dans de beaux Draps. Il n’y a plus de Dérobades possibles. Où que je prenne la question — D’en haut, D’en bas, en fouillant dans les Dépôts de Drouot ou dans l’encyclopédie de Diderot —, il n’y aura jamais une route de Damas où ce diable puisse se démentir. Cependant, il ne sera jamais si dégoûtant aux yeux des hommes même les plus envieux ni des « Donne »  les plus Dévotes.

Paul Anka, Diana (1958)

Giovanni Merloni

(cliquez sur les images pour les agrandir)

écrit ou proposé par : Giovanni Merloni. Première publication et Dernière modification 1 octobre 2013

CE BLOG EST SOUS LICENCE CREATIVE COMMONS

Licence Creative Commons

Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 non transposé.