Mots-clefs

001_invece di correre a casa 180

Giovanni Merloni, 2013

Non

I.
Un bouquet de fleurs,
une violette au milieu
de fleurs de pêcher,
un adieu fleuri,
un geste violet.

Un douloureux NON
et deux yeux langoureux
verts, bleus
impitoyables, humides, las
puisque nous avons cru
nous dire tout
une vérité vraie et une fausse.

Des yeux verts, des yeux bleus
voudraient encore
me ramener
à nos corps repliés
enchevêtrés
à nos réalités
quotidiennes.

II.
Des yeux verts, des yeux bleus
se laissent dire NON

tandis qu’une énorme bouche
avale de milliers
de bouquets de violettes
dans une nuit-NON

et que je préfère
me combler d’infâmes pensées
plutôt que rentrer
à la maison.

occhi verdi occhi azzurri 62055 - copie

III.
Au commencement, à la fin
il n’y aura que tes yeux
même dans le NON
d’une immense solitude.

Des yeux verts, des yeux bleus
cacheront ton étoile
brillante
voltigeant sur ma mort.

Ton regard vert et bleu
descendra sur mon corps
désolé

tandis que
le dernier soleil blanc
descendra dans tes yeux.

IV.
Un bouquet de fleurs,
une violette au milieu
de fleurs de pêcher,
un adieu fleuri
un geste violet
vert et bleu
dans une nuit-NON

tandis que moi
je vais me combler
d’infâmes pensées
plutôt que rentrer
à la maison.

Giovanni Merloni

TEXTE ORIGINAL EN ITALIEN

Cette poésie est protégée par le ©Copyright, tout comme les autres documents (textes et images) publiés sur ce blog.