Mots-clefs

001_poesia di rinforzo IPhoto 180

Pour ramasser un sens accompli à cet espoir (1975)

1
Au petit matin
je prends déjà des notes
pour ramasser un sens accompli
à cet espoir.

2
Malaga, pistache, crème
rhum
un énorme iceberg
glissé d’un seau
d’argent,
un impalpable sorbet
coloré
se liquéfiant dans la saveur
d’un baiser marin.

Une glace
pour dégeler
pour dissoudre en un souffle
le couchant.

3
Tu es comme moi,
je suis comme toi :
quand je te cherche,
tu m’échappes. Pourtant,
quand tu me cherches,
je demeure.

4
Dans la fenêtre vide de mon imagination
j’ai projeté
l’inquiétude,
la détresse, la rage
contre la répression sauvage.

Sur le plafond de mon imagination
j’ai déroulé
les toiles aux couleurs foncées
de nos villégiatures
ensommeillées,
de nos invincibles promenades
entre l’herbe et les rochers.

Dans les caves de mon imagination
j’ai retrouvé
des expressions sèches,
du besoin et de l’égarement,
des personnages dédoublés
camouflant
leurs divers destins possibles.

Sur l’escalier de mon imagination
héroïque, la solitude douloureuse
est la mort,
la danse incessante
de notre étreinte joyeuse
est la vie.

5
Ne théorise pas
si tu veux vivre
ne fais pas de schémas
ne dessine pas des parenthèses
n’accumule pas de feuillets
et de rendez-vous avec le vide
si tu veux être heureux.

6
Un, deux, trois
et j’ai finalement coupé
ce fil inutile
me liant à la vie.

Un, deux, trois
et je vole sous l’eau
léger.

Giovanni Merloni

TEXTE ORIGINAL EN ITALIEN

Cette poésie est protégée par le ©Copyright, tout comme les autres documents (textes et images) publiés sur ce blog.