Mots-clefs

Giovanni Merloni, « Dove il tempo libero diventa avventura »
(« Là où le loisir devient aventure ») été 2003

Quel prodige feras-tu, ma fée ?

Si sous nos yeux
glissant entre nos mains
la vie s’affichera changée
que vais-je faire, d’emblée ?

Si percée par la foudre
ton ombre se brisera
et vite se dégagera,
fuyant parmi les toits
que ferai-je sans toi ?

Si derrière l’horizon
penchée vers le gris de la mer
tu te découvriras ensorcelée
quel prodige feras-tu, ma fée ?

Giovanni Merloni, 1971

Giovanni Merloni